Perte blanche epaisse : quand faut-il s’inquiéter ?

Les pertes vaginales sont normales et ont de nombreux objectifs. Cependant, certaines d’entre elles qualifiées d’anormales nécessitent une surveillance particulière. Elles sont dues à de nombreuses causes et il est impératif de pouvoir les différencier, car la plupart du temps elles constituent des signaux à des problèmes de santé plus conséquents. À travers cet article, nous essayerons d’en découvrir davantage sur ces sécrétions vaginales et quand est-ce qu’il est important de les prendre au sérieux.

Qu’est-ce que les pertes vaginales ?

La plupart des femmes ont des pertes vaginales normales qui peuvent varier en volume et en couleur tout au long du mois. Les pertes vaginales sont des sécrétions du vagin, et représentent la façon dont le corps garde le vagin sain et propre. Les types de pertes vaginales changent naturellement tout au long de votre cycle. Elles peuvent être collantes, limpides et aqueuses, blanc laiteux ou caillé. Cette fluctuation au cours du mois est tout à fait normale et dépend de vos hormones à ce moment-là. Le vagin se nettoie naturellement. Les pertes sont essentiellement des cellules du vagin et de l’eau. Les sécrétions saines sont généralement de couleur claire ou laiteuse. Cependant, si la couleur, l’odeur ou la consistance semble très différente de la normale, surtout si vous avez aussi des démangeaisons ou des brûlures vaginales, vous pourriez être victime d’une infection ou d’un autre type de problème.

Les causes des pertes blanches épaisses

Les pertes vaginales anormales qui indiquent une infection ne sont généralement pas incolores et inodores comme les pertes normales. La Candidose est l’infection vaginale la plus commune chez les femmes de tous âges. C’est une infection fongique qui se matérialise par des pertes ayant un aspect blanc, épais toujours accompagné de démangeaison, de tuméfaction et de douleur au niveau du bas-ventre. Les crèmes antifongiques peuvent résoudre ce problème en très peu de temps.

La vulvovaginite virale est une autre infection vaginale courante chez les femmes sexuellement actives, et elle est toujours associée à des pertes d’eau excessives et des rapports sexuels douloureux. Ce problème peut être réglé en un rien de temps avec une bonne hygiène personnelle et aucun traitement médical n’est nécessaire.

En cas de perte blanche épaisse, vous pouvez également être victime de la vaginose bactérienne. Cette anomalie qui touche entre 15 et 20 % des femmes en France se produit lorsque l’équilibre des bactéries situées dans le vagin est rompu, ce qui mène à une infection. De petits organismes appelés Lactobacilles aident à maintenir le pH à la bonne valeur, mais l’utilisation d’antibiotiques, de certains savons et même les relations sexuelles peuvent rendre le vagin plus alcalin, favorisant ainsi la croissance bactérienne. Habituellement, la vaginose bactérienne produit un écoulement blanc et fin et a une odeur désagréable de moisi ou de poisson. Cette infection peut être traitée avec des antibiotiques topiques (vaginaux), ou oraux en vente libre tels que le métronidazole ou la clindamycine. Un diagnostic rapide et un traitement adéquat peuvent réduire le risque d’autres problèmes de santé potentiels tels que l’infection de la vessie et l’infection des voies génitales supérieures.

Ce que vous devez garder à l’esprit concernant vos pertes blanches

Surveillez vos pertes vaginales, les phases de votre cycle menstruel et les médicaments que vous prenez. Dès que vous commencerez à remarquer des pertes de couleur ou de consistance différentes de celle à laquelle vous êtes habituée, il est probable que vous ayez un certain type d’infection. De façon générale, si vous avez des pertes avec une forte odeur, accompagnée de démangeaisons, de sensations de douleur, ou qui ont une couleur différente de vos pertes habituelles alors vous devez consulter votre médecin immédiatement. Les symptômes les plus courants des infections vaginales incluent :

  • Écoulement blanc épais et touffu associé à des démangeaisons et à un gonflement.
  • Écoulement de mousse verte parfois associé à une mauvaise odeur.
  • Rejet d’une odeur nauséabonde.
  • Écoulement jaunâtre, verdâtre, grisâtre ou brunâtre.
  • Écoulement accompagné de démangeaisons, de saignements, de douleurs ou d’enflure.
  • Écoulement qui a une consistance différente de celle de votre écoulement habituel, c’est-à-dire plus aqueux ou plus épais.

Si vous éprouvez l’un des symptômes cités ci-dessus, vous devez immédiatement prendre rendez-vous avec votre médecin, surtout si vous êtes enceinte, car les infections vaginales peuvent mettre fin à votre grossesse.