Santé de la femme : tout ce qu’il faut savoir sur le kyste pilonidal !

Le corps humain peut être victime de nombreuses anomalies dues à nos activités de tous les jours. Le kyste pilonidal est l’une de ses anomalies dont l’apparition peut s’avérer très désagréable pour l’individu qui en est victime. À travers cette présentation, nous chercherons à en savoir davantage sur ce mal qui peut être la cause de bien de désagréments.

Qu’est-ce que le Kyste pilonidal ?

Un kyste pilonidal est un petit trou ou tunnel dans la peau. Il peut se remplir de liquide ou de pus, provoquant la formation d’un abcès. Elle se produit au niveau de la fente au-dessus des fesses. Un kyste pilonidal contient habituellement des cheveux, de la saleté et des débris. Elle peut causer de graves douleurs et peut souvent s’infecter. S’il s’infecte, il peut suinter du pus et du sang et avoir une odeur nauséabonde. Le kyste pilonidal est une affection qui touche surtout les hommes et qui est également fréquente chez les jeunes adultes. Cette anomalie est très fréquente chez les individus passant énormément de temps assis, comme les chauffeurs de taxi.

Causes du Kyste pilonidal

La cause de ces kystes n’est pas claire. Ils peuvent se former lorsqu’un poil est coincé sous la peau ou lorsqu’un follicule pileux (cavité dans lequel le poil prend sa naissance) se rompt. Ces kystes sont souvent diagnostiqués chez les personnes âgées de 16 à 26 ans, mais les gens de tout âge peuvent en souffrir. Ils affectent à la fois les hommes et les femmes, bien que plus fréquents chez les personnes ayant des poils excessifs dans les plis fessiers.

Les activités qui causent de la friction, comme s’asseoir, peuvent forcer un poil qui pousse dans la zone fessière à s’enfouir sous la peau. Le corps considère ce poil comme étranger et déclenche une réponse immunitaire contre lui, similaire à celle qu’il aurait en présence d’un éclat de verre ou de bois. Cette réponse immunitaire forme un kyste autour du poil en question. Parfois, une personne peut avoir plusieurs sinus qui se connectent sous la peau. Vous pourriez également être plus susceptible d’avoir un kyste pilonidal si vous êtes né avec une petite fossette dans la peau entre les fesses. Cette fossette peut avoir tendance à s’infecter, mais les médecins ne savent pas exactement pourquoi.

Symptômes et diagnostic

Un médecin diagnostiquera un kyste pilonidal en faisant d’abord un examen physique. Un kyste pilonidal ressemble à une bosse, un gonflement ou un abcès au niveau de la fente de la fesse avec sensibilité, et éventuellement une zone de drainage ou de saignement (sinus). L’emplacement du kyste au sommet des fesses le rend caractéristique d’un kyste pilonidal.

Un kyste pilonidal ne cause pas de symptômes à moins qu’il ne s’infecte. L’infection peut causer les symptômes suivants :

  • Douleur.
  • Rougeur de la peau.
  • Drainage de pus ou de sang par une ouverture dans la peau.
  • Odeur nauséabonde de pus qui s’écoule.
  • Fièvre.

Traitement du Kyste pilonidal

La plupart des kystes pilonidaux ne sont pas suivis, s’ils ne causent aucun problème. Mais, si un kyste devient infecté, un traitement est nécessaire. L’un de ces traitements peut être appliqué :

  • Traitement médicamenteux

Si votre cas est diagnostiqué tôt, que vous n’éprouvez pas de douleur intense et qu’il n’y a aucun signe d’inflammation, il est probable que votre médecin vous prescrive un antibiotique à large spectre. Un antibiotique à large spectre est un antibiotique qui traite un large éventail de bactéries. Ce médicament vous soulagera de l’infection et de l’inconfort.

  • Incision du Kyste

Cette procédure soulage les symptômes d’un abcès ou d’une accumulation de pus à l’intérieur du sinus. Avant cette intervention, votre médecin vous administrera un anesthésique local. Il utilisera ensuite un scalpel pour ouvrir l’abcès. Il nettoiera les poils, le sang et le pus à l’intérieur de l’abcès. Il procédera ensuite au bandage de la plaie afin de permettre à l’incision de cicatriser plus rapidement.

  • Injection de phénol

Pour ce type de traitement, votre médecin vous administrera d’abord un anesthésique local. Il injectera ensuite du phénol, un composé chimique utilisé comme antiseptique, dans le kyste. Cette procédure peut devoir être répétée plusieurs fois.

  • Intervention chirurgicale

Si vous avez des kystes pilonidaux de façon récurrente, votre médecin vous recommandera une intervention chirurgicale. On vous administrera d’abord un anesthésique local. Ensuite, le chirurgien ouvrira les lésions, en enlevant tout le pus et les débris. Une fois ce processus terminé, le chirurgien suture les plaies.