Médicament & grossesse : Le CRAT, le Centre de Référence sur les Agents Tératogènes

Lors d’une grossesse, les futurs parents particulièrement la future maman cherche à s’informer et à obtenir le plus de données sur les médicaments, les vaccins, les pathologies, les virus, les radiations, etc.

Fondé en 1975, le Centre de Référence sur les Agents Tératogènes -CRAT- met à la disposition des professionnels de la santé toutes les informations dont vous aurez besoin.

En plus du site internet ouvert au public, le CRAT ouvre les portes de son service hospitalier exclusivement aux médecins, pharmaciens, sages-femmes.

Premier organisme consacré aux médicaments et à la grossesse, le CRAT est une structure d’information et de conseil pour assurer une meilleure prise en charge des femmes enceintes et leurs nouveau-nés.

Le CRAT, structure nationale et internationale spécialisée de la grossesse

Selon des études menées, le Centre de Référence sur les Agents Tératogènes constate que de 2 à 3 % des enfants viennent au monde avec une malformation congénitale et que 5 % seulement résultent de la prise de médicaments.

Il faut noter que les risques d’atteinte morphologique du fœtus sont les plus élevés du 13e au 56e jour après la conception. En effet, cette période correspond à la mise en place des organes du petit être.

Pendant votre grossesse, demandez toujours l’avis de votre médecin ou pharmacien pour la prise d’un médicament.

Des indications claires sur les médicaments pour la grossesse et les nouveau-nés

Suite à l’affaire « Dépakine® », l’impact des médicaments sur la grossesse et la santé du fœtus est devenue une affaire centrale. Ce revirement s’est concrétisé par la mise en place de pictogrammes spécifiques sur l’emballage extérieur des médicaments pour alerter les femmes enceintes des risques tératogènes ou foetotoxiques.

Ces indications claires sur le conditionnement extérieur des médicaments ne sont pas réservées seulement aux médicaments donnés sur ordonnance mais apposés sur quelque5000 médicaments différents, même ceux qui sont en vente libre.

Ces pictogrammes se classifient en deux catégories :

  • Le pictogramme « Danger » : veut dire que ce médicament présente des risques et qu’il faut l’éviter en cas de grossesse
  • Le pictogramme « Interdit » : le médicament concerné est proscrit

Pour les médicaments interdits, le pictogramme se concrétise par une silhouette de femme enceinte barrée d’un trait rouge. Alors que cette même silhouette se trouve dans un triangle rouge pour les médicaments dangereux.

Sur le site du CRAT, vous pouvez faire une recherche sur le médicament concerné mais cela ne justifie en aucun cas l’arrêt de celui-ci ou la procuration d’un nouveau médicament sans consulter au préalable votre médecin ou votre pharmacien.

Quelques notions à connaître

Le risque tératogène est dit de l’effet croissant d’une substance chimique, physique ou biologique susceptible de provoquer des malformations du fœtus.

La tératologie est la science qui étudie les malformations congénitales.

Le risque foetotoxique correspond à la toxicité de la molécule sur le fœtus par surdosage ou risque de sevrage à la naissance.

Les risques dépendent généralement de la période de la grossesse

  • Période péri-implantatoire
  • Période embryonnaire
  • Période foetale et périnatale

Pour augmenter les chances de votre bébé et baisser les risques, il est important de limiter au maximum la prise de médicaments pendant la grossesse et privilégier les consignes hygiéno-diététiques. Demandez toujours un avis médical, qu’il soit de votre médecin ou de votre pharmacien. Toutefois, dans certains cas, la prise de certains médicaments est nécessaire sous la surveillance du médecin.