Santé I Femme : Comment soulager la névralgie d arnold ?

La névralgie d’Arnold ou Arnoldalgie est une maladie qui atteint le cou et la tête. Elle se manifeste par une douleur cervicale au niveau du grand occipital. Lorsqu’elle n’est pas traitée, cette maladie peut conduire à des cas plus graves. C’est pourquoi il est nécessaire d’envisager une prise en charge le plus tôt possible afin d’éviter des complications. À travers cet article, nous partagerons avec vous des astuces pour soulager efficacement la névralgie d’Arnold.

Névralgie d’Arnold : Quelles peuvent être les causes ?

Il n’est pas facile d’évoquer avec précision les causes de la névralgie d’Arnold. Toutefois, il est possible de relever plusieurs causes ayant un lien direct avec la maladie d’Arnold.

Ainsi, la névralgie d’Arnold peut être due à une paralysie des vertèbres cervicales. À cela, on peut aussi ajouter une inflammation au niveau de la base de la nuque. La névralgie d’Arnold peut aussi survenir à la suite d’un ganglion rachidien irrité ou d’une contraction musculaire. La syringomyélie et la tumeur vertébrale sont également l’une des causes de ce mal. Une anomalie congénitale de la charnière crânio-vertébrale peut avoir un lien avec la maladie. Enfin, la maladie peut être causée par l’apparition fréquente de traumatismes au niveau de la région cervicale.

Névralgie d’Arnold : Quels sont les symptômes de la maladie ?

La névralgie d’Arnold est une maladie qui se manifeste par une douleur ressentie au niveau du cou et de la tête. Cette douleur violente peut s’étendre de la région nerveuse jusqu’à la zone frontale. Elle apparaît de façon spontanée et s’apparente à une décharge électrique. La douleur peut aussi être ressentie au niveau des oreilles ou au niveau de l’œil. Il est parfois possible de ressentir des douleurs accompagnées de migraines.

Névralgie d’Arnold : Comment faire le diagnostic ?

Les symptômes de la maladie peuvent ne pas avoir un lien direct avec la maladie, ce qui rend difficile le diagnostic de la maladie. Dans ce cas, le professionnel de la santé a souvent recours à un interrogatoire afin d’évoquer une possible présence de la maladie. Le médecin peut aussi confirmer son diagnostic en exerçant une pression sur la zone nerveuse. Cela se fait dans le but de provoquer la douleur souvent ressentie par le malade. Une IRM est aussi une option pour examiner la région cervicale afin de déceler une possible cause de la maladie, comme la tumeur.

Névralgie d’Arnold : Quels sont les traitements possibles ?

Même si la prise en charge de la maladie est encore difficile, il existe toutefois des moyens de traitement pour y faire face. Si la maladie est due à un blocage d’une vertèbre cervicale, il est alors nécessaire de consulter un kinésithérapeute pour une séance de rééducation du rachis cervical pour traiter la maladie.

Pour traiter le mal, il est aussi possible de recourir à la mésothérapie. Elle consiste à administrer des quantités de cortisones dans la zone cervicale dans le but de permettre au patient de retrouver sa mobilité nucale. Dans certains cas, des séances d’ostéopathie peuvent être envisagées par un professionnel.